Journalisme de connivence

Lors de la rentrée scolaire 2023, notre ministricule de l’Éducation nationale a mené une grande chasse aux abayas pour éviter qu’on parle de la décrépitude de nos écoles (manque de profs, embauche de contractuels sans formation). Sa nouvelle lubie et celle de son chef : l’uniforme à l’école. Les journalistes de France Bleu Alsace se sentent obligés de venir au secours de cette obsession dont les Français n’ont que faire :

France Bleu Alsace et l'uniforme à l'école

Qui sont ces nombreux militants pour coller des fringues bleu marine à nos gosses ? En réalité France Bleu Alsace a trouvé le maire d’Obernai, Bernard Fischer qui est plutôt pour. Il en a même parlé à ses administrés. Avec des arguments qui fleurent bon la langue de bois : « Je pense que ce serait une bonne chose, parce qu’il y a quand même des différences importantes en terme de comportement de la part des élèves, quelque fois dû à leur niveau social, quelque fois à cause de leurs obédiences. Peut être l’uniforme peut il donner un sentiment d’appartenance, d’esprit d’équipe à une classe.« 

Je traduis : « les gosses des pauvres et les musulmans ont tendance à s’agiter. Si on leur colle un uniforme, ils vont se calmer. » Le degré zéro de la réflexion politique. Ils ont trouvé aussi dans le Haut-Rhin un collège catholique qui impose déjà l’uniforme.

Chers journalistes de France Bleu Alsace, quand Gabriel Attal ou Emmanuel Macron sortent une ânerie sacrément teintée extrême-droite (une fois de plus) vous n’êtes pas obligé(e)s de voler à leur secours.

Laisser un commentaire