Devenir Français

En ces temps troublés où la République française devient de plus en plus inhospitalière pour les étrangers il y a une solution. DEVENIR FRANÇAIS. Plus facile à dire qu’à faire…

Si, comme moi, vous êtes né(e) en France de parents français, pas de doute.Vous êtes français(e). Sinon…

  • Si vous êtes né(e) en France de parents étrangers mais dont l’un(e) au moins est né(e) en France vous êtes français(e). Sinon…
  • Si vous êtes né(e) en France de parents étrangers vous pouvez devenir français(e) par déclaration.
    Si vous avez entre 13 et 15 ans vous devez résider habituellement en France depuis l’âge de 8 ans.
    Si vous avez 16 ou 17 ans vous devez résider habituellement en France 5 ans depuis l’âge de 11 ans.
  • Dans ces deux cas il faudra fournir un certain nombre de documents (acte de naissance, photos, titres de séjour des parents, etc.)
  • À 18 ans vous êtes français de plein droit si vous êtes né(e) en France de parents étrangers. C’est le fameux droit du sol. Mais il vaut mieux demander un certificat de naissance pour être sûr. Sinon…
  • Vous êtes vraiment étranger(ère). Vous pouvez devenir français(e) par déclaration de nationalité française par mariage. Attention ! il faut être marié depuis au moins 4 ans, justifier d’une vie commune, disposer d’un titre de séjour valide, justifier d’un niveau suffisant en langue française. Et bien sûr il est vivement déconseillé d’avoir un casier judiciaire. Sinon…
  • Si vous avez plus de 65 ans, que vous avez un enfant, petit-enfant, arrière-petit-enfant de nationalité française et vivez en France depuis au moins 25 ans vous pouvez devenir français par déclaration. Là aussi vous aurez évité de vous fabriquer un casier judiciaire pendant votre jeunesse. Sinon…

Il ne vous reste que la naturalisation. Et là, devenir français ça se mérite.

Au quiz du Parisien j’ai eu 19 sur 20. À la question 9 j’ai répondu faux :

Régime semi-présidentiel

Je savais qu’il fallait choisir la réponse 2 mais faut pas déconner. Après 20 49.3 onne peut vraiment pas prétendre que le parlement a quelque chose à dire.

En tout cas, bonne chance à celles.ceux qui essaient encore de devenir Français.

Laisser un commentaire