Jo et Zette en Jordanie (II)

Jo et Zette dans le désert

Petra

Troisième jour.Aujourd’hui c’est la visite du site de Petra.

Le guide nous donne rendez-vous à 7H30 devant l’hôtel. En effet, pour visiter Petra, il vaut mieux partir tôt. Après avoir payé l’entrée, on suit une route poussiéreuse jusqu’à l’entrée du Sîq. Le Sîq est le défilé par lequel les caravanes arrivaient à Petra, la capitale des Nabatéens. A l’entrée du Sïq de pauvres diables déguisés en gardes nabatéens essaient de gagner quelques sous en se faisant photographier avec les touristes.

La Khazneh
Tôt le matin il n’y a pas encore trop de monde devant la Khazneh

Le sîq est un long canyon de 1,5 km et parfois seulement 2 m de large. Il débouche sur la Khazneh (le trésor), tombeau d’un roi oublié. Il faut au moins une longue journée pour visiter Petra, ses habitations troglodytes , ses temples. C’est un site vraiment exceptionnel.

C’est aussi un lieu de commerce. Partout des Bédouins de tous âges vendent de l’eau, des bijoux, du khôl et bien entendu les inévitables promenades à dos d’âne ou de chameau.

Le soir, crevés mais contents, nous sommes allés manger au « Petra Kitchen », excellent restaurant jordanien à Wadi Moussa. La cuisine jordanienne est très semblable à la cuisine libanaise en un peu plus rustique (les mezze s’appellent mezza). Nous y avons également dégusté un très bon Cabernet Sauvignon – Pinot noir jordanien que personne dans le groupe ne s’attendait à trouver dans ce pays musulman.

Wadi Rum

Le lendemain matin, départ pour le désert de Wadi Rum, tout au sud de la Jordanie. Le minibus nous a déposé au village de Rum, village bédouin à l’entrée du désert et point de départ de nombreux routards. Ensuite, à pied, nous avons rejoint notre campement dans le désert, pour deux jours de camping où le seul problème est l’eau (une citerne apportée par le propriétaire du camping, un Bédouin aisé) : douche froide, rationnement.

Campement dans le désert de Wadi Rum

Le désert de Wadi Rum est un désert de grès et de sable. La ressemblance avec Monument Valley en Arizona est frappante (voir galerie photos).

Après deux jours de randonnée et de bivouac dans le désert, le dernier jour nous amène tout au sud de la Jordanie, à Akaba pour un bain dans la Mer Rouge, en face d’Eilat, le port israélien. La journée se termine par un long retour à Amman (5 heures de route défoncée).

Amman

Amman est une ville de deux millions d’habitants (1/3 de la population totale), sillonnée d’avenues à quatre voies où les Jordaniens roulent très vite et klaxonnent énormément. S’il vous faut traverser une de ces quatre voies vous pouvez utiliser les passerelles qui les surplombent si vous en trouvez une. Sinon vous mettez la main en avant pour faire signe aux voitures de ralentir ou de s’arrêter et vous traversez. Nous l’avons fait deux fois mais en suivant des Jordaniens qui semblaient dominer le flot.

Il n’y a pas vraiment de centre dans cette ville. Le palais du roi et les ministères sont en périphérie et ne peuvent être atteints qu’en voiture. Comme transports en commun nous n’avons vu que les minibus que nous avons nous-mêmes utilisés. Le modèle des Jordaniens semblent être le modèle américain : énormément de gros picups dans les rues, de KFC, de MacDo. beaucoup d’enseignes de magasins ne sont plsu en arabe mais en anglais.

L’album-photos

2 réflexions au sujet de “Jo et Zette en Jordanie (II)”

  1. Bonjour

    merci pour vos photos.Avez vous fait une réclamation pour l hotel de Jérusalem??
    Nous avons reçu 100 euros d indemnisation,c’est toujours cela .On va voir si cela va servir aux autres

    Cordialement

    F X Foujols

    Répondre
  2. Quel plaisir de revisiter ce voyage et se souvenir que nous avions chaud et le ciel était bleu de chez bleu….ici c’est l’automne avec des fleurs tout de même…Amitiés MLS

    Pour les photos, je les ai juste sauvegardées mais pas eu le temps de les trier.

    Répondre

Laisser un commentaire