Le retour de la lutte des classes

En cette fin mai, en agitant pendant des mois l'épouvantail grec, en insistant sur l'intransigeance de madame Merkel, on nous a bien préparé à supporter un plan de rigueur qui n'ose dire son nom et à travailler plus longtemps pour une plus petite retraite. Je ne résiste pas à la tentation de reproduire un article de Bernard Maris dans Charlie Hebdo du 19 mai 2010. Dans le monde politique, vous trouverez le même genre d'analyse dans les dits et les écrits de Jean-Luc Mélenchon, leader du Parti de Gauche, loin de la servilité des "journalistes" des grands médias dont l'objectif semble être de nous faire gober la pilule amère tout en nous vendant le président du FMI comme leader de la gauche.

Lire plus

Après la démocratie

Je ne résiste pas au plaisir de vous citer le premier paragraphe de ce livre :

Comment Nicolas Sarkozy a-t-il pu devenir président de la République ? Fébrile, agressif, narcissique, admirateur des riches et de l'Amérique bushiste, incompétent en économie comme en diplomatie, cet homme nous avait pourtant révélé, ministre de l'Intérieur, qu'il était incapable d'exercer la fonction de chef de l'Etat : ses provocations avaient alors rèussi à mettre le feu aux banlieues dans l'ensemble du pays.

Lire plus

La stratégie du choc

Lecture studieuse cet été : LA STRATÉGIE DU CHOC de Naomi Klein (LEMEAC/ACTES SUD).
Naomi Klein s'était fait connaître en 2002 avec son livre NO LOGO qui s'attaquait aux grandes marques multinationales.

Avec son nouveau livre, elle dénonce les méfaits de l'ultralibéralisme capitaliste mis en oeuvre à l'occasion de catastrophe naturelles ou politiques.

La cible de Naomi Klein est l'école de Chicago, les disciples de Milton Friedmann, soit les ultralibéraux. Leurs principes :

  • déréglementation totale des prix
  • privatisation de toute activité sociale ou économique (la santé, l'éducation, etc.)
  • réduction de l'état à son rôle régalien (l'armée, la justice et encore).
  • un seul arbitre : le marché, un seul objectif : le profit.

Lecture studieuse cet été : LA STRATÉGIE DU CHOC de Naomi Klein (LEMEAC/ACTES SUD).
Naomi Klein s'était fait connaître en 2002 avec son livre NO LOGO qui s'attaquait aux grandes marques multinationales.

Avec son nouveau livre, elle dénonce les méfaits de l'ultralibéralisme capitaliste mis en oeuvre à l'occasion de catastrophe naturelles ou politiques.

Lire plus